• j'avançais sans vraiment savoir ou j'allais,
    errant ainsi dans se couloir si sombre,
    ne prenant plus aucun plaisir a mettre un pied devant l'autre,
    chaque personne marchait,
    tête baissé dans cette noirceur intense,
    et nous nous sommes croisé,
    effleurant ta main je me suis retourné,
    dès lors j'ai noyé mon regarde dans le tien,
    le temps autour de nous s'arrêta.
    je voyais alors le bonheur tant recherché,
    ne voulant dès maintenant plus m'en séparé.
    maintenant c'est a toi de faire un choix,
    laisse moi encore rêver les yeux ouvert,
    ou laisse moi continuer ma route dans se long couloir...
    mais sache que peut importe ta décision je ne t'oublierai pas...
    et que je t'aime ...

                             fée verte

    2 commentaires
  • Tu es gravé dans mes pensées
    Comme un dessin indélébile
    Je veux t'oublier,
    Rêver a nouveau,
    Mais lorsque je ferme mes yeux c'est toi que je vois...
    J'aimerai que tu disparaisses...
    Ne jamais t'avoir connu...
    Car vivre sans toi,
    C'est comme essayer de vivre
    Avec un poignard dans le cœur...

    <o:p> </o:p>

    Fée Verte

    2 commentaires
  • prendre un couteau,
    pour s'entailler,
    faire couler du sang,
    exterminer tous ces sentiments
    que de la merde... 
    douleur immense,
    plaisir intense, 
    qui me fais penser a toi,
    a nous...
    ce que nous aurions pus être,
    mais, se que nous ne sommes pas,
    parce qu'il y a elle...

     

                              fée verte
     


    1 commentaire
  • Je t'aime et je t'ai perdu,
    J'avance dans la vie comme si on m'avait emputé un membre.
    J'essaye pourtant de me reconstruire
    Mais je trébuche plus facilement,
    Et désormais il est plus difficile pour moi de me relevé
    Aucune main ne se tend pour m'aider.
    Au nom de la rose aténue mes souffrances,
    Permet moi de m'en liberer de ces épines qui transpèrcent mon coeur,
    Laisse couler mon sang et liberer mon ésprit.
    Laisse moi partir la ou mon passé ne me rattrapera pas,
    Au nom de la rose sauve moi, je suis ma propre prisonnière... 

                                                fée verte
     


    40 commentaires
  • Comme le tournesol,
    Je ne vis que par rapport au soleil
    Toujours regarder en sa direction,
    Ne baissé la tête que lorsqu'il s'en va...
    Mon soleil c'est toi, et je t'ai perdu.
    Je meurs a petit feu...

                           fée verte
     


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique