• Mes yeux se noient lorsque je te vois,
    Mon cœur s'arrête de battre lorsque je pense à toi,
    C'est sur mon bras que mon sang coule pour répandre mon amour...
    D'une bougie allumée au coin de ma vie,
    Je peux imaginer ton visage, heureux,
    Mais le vent a soufflé,
    La bougie s'est éteinte et tu as disparut...
    Pourtant je ne peux t'effacer de mon esprit,
    Comme si ton visage était gravé sur ma rétine,
    Je n'ai été pour toi qu'une illusion éphémère,
    Tu as été pour moi mon éternel....

    <o:p> </o:p>

    Fée verte


    1 commentaire
  • Regarde cette photo
    Le temps ou nous étions heureux
    Ou les vases ne se brisaient pas à toute heure,
    Comme notre amour qui a volé en éclat.
    Lorsque tu me disait encore je t'aime.
    Cette époque est maintenant révolue...
    Lorsque je te vois enlacer ta femme.
    Ce bonheur si simple qui se lis sur ton visage,
    Tu m'as oublié...
    Alors que moi ,
    Désormais je danse avec les anges  

     

                        fée verte
     


    1 commentaire
  • Je me suis toujours interdite d'aimer,
    De peur de souffrir a nouveau,
    De peur de replonger dans ma haine.
    D'ouvrir des portes interdites...
    Mais je t'ai rencontré,
    J'ai voulu empêcher mon coeur de s'envoler
    Pour ne pas tombé a nouveau plus fort,
    De plus haut...
    Mais je n'ai pas pu!
    Ton seul souffle contre ma peau m'as fais fondre...
    Je t'aime simplement
    Mais cela n'a pas duré longtemps,
    Avant que l'illusion ne s'atténue,
    Magnifiques souvenirs indélébiles que je garderai gravé dans mon coeur...
    Lui, il c'est éclaté une fois de plus ...
    Mais celle la fut fatale
    Je ne veux plus revivre ça,
    Cette déception que l'amour laisse après son passage,
    Un goût amer de la vie,
    Tu m'as aidé a passé ce vide infranchissable...
    Tu étais simplement mon éternel... 

                                   fée verte


    2 commentaires
  • chuuuut!
    je t'aime... 


    votre commentaire
  • Plus les jours passent plus j'ai du mal a vivre
    Je compte chaque minutes qui me séparent de toi
    Je me demande constamment se que tu fais, se que tu pense, qui tu aime...
    Tu es gravé dans mes pensées
    Comme un dessin indélébile
    Je veux t'oublier,
    Rêver a nouveau,
    Mais lorsque je ferme mes yeux c'est toi que je vois...
    J'aimerai que tu disparaisses...
    Ne jamais t'avoir connu...
    Car vivre sans toi,
    C'est comme essayer de vivre
    Avec un poignard dans le cœur...

    <o:p> </o:p>

                                   Fée Verte l


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique