• j'avançais sans vraiment savoir ou j'allais,
    errant ainsi dans se couloir si sombre,
    ne prenant plus aucun plaisir a mettre un pied devant l'autre,
    chaque personne marchait,
    tête baissé dans cette noirceur intense,
    et nous nous sommes croisé,
    effleurant ta main je me suis retourné,
    dès lors j'ai noyé mon regarde dans le tien,
    le temps autour de nous s'arrêta.
    je voyais alors le bonheur tant recherché,
    ne voulant dès maintenant plus m'en séparé.
    maintenant c'est a toi de faire un choix,
    laisse moi encore rêver les yeux ouvert,
    ou laisse moi continuer ma route dans se long couloir...
    mais sache que peut importe ta décision je ne t'oublierai pas...
    et que je t'aime ...

                             fée verte

    2 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires