• 1n l0v3

    Je me suis toujours interdite d'aimer,
    De peur de souffrir a nouveau,
    De peur de replonger dans ma haine.
    D'ouvrir des portes interdites...
    Mais je t'ai rencontré,
    J'ai voulu empêcher mon coeur de s'envoler
    Pour ne pas tombé a nouveau plus fort,
    De plus haut...
    Mais je n'ai pas pu!
    Ton seul souffle contre ma peau m'as fais fondre...
    Je t'aime simplement
    Mais cela n'a pas duré longtemps,
    Avant que l'illusion ne s'atténue,
    Magnifiques souvenirs indélébiles que je garderai gravé dans mon coeur...
    Lui, il c'est éclaté une fois de plus ...
    Mais celle la fut fatale
    Je ne veux plus revivre ça,
    Cette déception que l'amour laisse après son passage,
    Un goût amer de la vie,
    Tu m'as aidé a passé ce vide infranchissable...
    Tu étais simplement mon éternel... 

                                   fée verte


  • Commentaires

    1
    Vendredi 18 Mai 2007 à 20:26
    ...
    C'est un très beau poème...il n'y a rien a redire...c'est de toi ?? BiZz
    2
    fée verte
    Samedi 19 Mai 2007 à 23:45
    jess
    hep's ouais c'est de moi ! merci... tous les poème marqué de fée verte a la fin sont de moi !!!
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :